Le développement durable

Les pays du Sud sont toujours davantage séparés des Nantis, dont nous faisons partie. Notre empreinte écologique, désastreuse, entraîne la disparition toujours plus rapide d’espèces animales et végétales à jamais. Nos ressources énergétiques, telles une peau de chagrin, s’amenuisent à vue d’oeil. Seulement quelques années de "bonheur" sans limite avant que la prise de conscience ne s’impose par les faits. Il n’est plus possible d’ignorer la majeure partie de l’humanité que nous avons laissé sur le bas côté, aussi bien dans nos pays qu’à l’autre bout du monde. Il n’est plus possible d’ignorer l’épée de Damoclès planant au-dessus de la tête des nouvelles générations.

Engluée dans des problématiques de séduction, de renouvellement et de cumul de mandats, la politique ne peut rien pour nous. Ajoutons à cela les pressions des grandes entreprises. Vous l’aurez compris : l’intérêt général n’est pas ce que cherche à satisfaire la politique. Dès lors, attendre que la politique change le monde, s’en remettre à nos représentants pour transmettre un monde "vivable" à nos descendants ne relève plus d’une attitude rationnelle mais d’une démission.

Qu'est-ce que le développement durable (ADEME) ?developpement durable

Pour aller plus loin sur le développement durable : http://www.developpementdurable.org

developpementdurable.org